juillet 24

Mauvaises herbes … Une seconde chance

Contrairement à certains, j’aime bien les surprises…  surtout lorsqu’elles sont aussi inattendues qu’agréables que la toute dernière perle de Kheiron, également acteur de son film, Mauvaises herbes. Mais je dois aussi l’avouer, si je n’avais pas été invitée à son avant première, j’aurais sûrement passé mon tour… Démontrant une nouvelle fois qu’il faut apprendre à se défaire de ses a priori ou premières impressions…

Mauvaise herbes est l’histoire d’un duo aussi curieux qu’ingénieux, composé de Waël et de Monique, spécialisé dans les arnaques en tout genre pour obtenir tout ce qu’ils veulent sans jamais avoir à débourser le moindre centime… Ils se retrouvent pourtant pris à leur propre jeu le jour où Victor, ancienne connaissance de Monique, découvre leur petite combine … Menaçant de les dénoncer aux autorités, ces derniers acceptent alors le travail « bénévole » que leur offre Victor … Monique sera sa secrétaire, Waël quant à lui aura pour mission de s’occuper de six adolescents ayant tous été expulsés de leurs collèges respectifs pour mauvais comportement… Bien sûr les choses ne se passent pas vraiment comme elles devraient l’être … 

La comédie, n’a jamais vraiment été le fort du cinéma français contemporain…Humour Souvent trop lourd et cliché à souhait,  multipliant les blagues qui dans 99% des cas se situent en dessous de la ceinture et parfois même pas drôle du tout, il est donc très difficile, lorsqu’on s’essaye à ce genre de  réussir à se démarquer des autres … Rares sont ceux qui y sont parvenus, et pour moi Kheiron mérite amplement sa place dans ce petit  groupe. Car dans mauvaises herbes, j’ai trouvé l’usage de l’humour et de l’autodérision parfaitement bien calibré. Il n’a jamais été question de trop en faire, au contraire, la subtilité était toujours de mise…  

Les séquences de flash back, sur fond de musique orientale aussi dansantes qu’enivrantes, narrant le dur quotidien d’un petit garçon devenu orphelin par la guerre, viennent quant à elles  apporter une réelle profondeur à la légèreté de mauvaises herbes. On alterne ainsi entre éclats de rires sincères et moments d’émotions purs … On se révolte même parfois, le réalisateur n’hésitant pas dans son film à mettre en lumière aussi les exemples d’injustices voire d’indifférences dont font encore aujourd’hui l’objet la plupart des jeunes laissés pour compte et livrés à eux mêmes… J’ai d’ailleurs trouvé certaines scènes particulièrement gênantes, difficilement regardables et même tout simplement cruelles … 

Et je salue aussi le talent des différents acteurs du film. Catherine Deneuve et André Dussolier, particulièrement drôles dans leurs rôles d’amoureux éperdus jouant au jeu du chat et de la souris … Kheiron, bien sûr, tendre et attachant dans son personnage d’éducateur (qu’il a d’ailleurs été dans une vie antérieure) cherchant à montrer le bon chemin à ses petits protégés, alors que lui-même se cherche encore … Et puis, j’ai aussi été très touchée par l’interprétation de ces  jeunes apprentis acteurs, nouvelles pousses du grand écran français, qui feront j’en suis certaine encore parler d’eux   

Mauvaises herbes ne sera peut être pas primé au futur festival de Cannes,  ni même récompensé aux Césars, les cérémonies françaises boudant généralement les comédies, je souhaite cependant à ce film le succès qu’il mérite,  et un accueil du public des plus conséquent, à l’image de la standing ovation reçue par Kheiron au générique de fin de mauvaises herbes …


Étiquettes : , , , , , , , ,
Copyright 2018. All rights reserved.

Ecrit juillet 24, 2018 par Maddie dans la catégorie "Cinéma

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MaddieLa tête dans les livres Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
La tête dans les livres
Invité

J’avais été voir Nous trois ou rien un peu par hasard et j’avais adoré! Donc je me dis que celui-ci pourrait me plaire également 🙂