juin 16

Le cercle littéraire de Guernesey ou comment réaliser la fameuse tourte aux épluchures de patates …

     Je regrette déjà que le cercle littéraire de Guernesey n’ait pas gardé son titre anglophone « The Guernsey Giterary & Potato Peel Pie Society », qui pour moi témoigne du génie et de l’audace de l’humour so British dont le film mais surtout le roman de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows sont originaires.  Cette omission de traduction ne m’a cependant pas empêché d’avoir eu un véritable coup de foudre cinématographique pour  le film de Mike Newell.

L’histoire est celle de Juilet Ashton (Lily James),  romancière à succès, qui, bien qu’ayant la vie dont tout Londres rêve- ses romans se vendent comme des petits pains, est fiancée à un beau et riche militaire américain, aimée de tous et riche comme Crésus. Comme si quelque chose manquait… Ce quelque chose pouvant peut être être la lettre qu’elle reçoit un jour d’un certain Dawseys Adams (Michiel Huisman) membre du club littéraire des amateurs d’épluchures de patate de Guernessey… Sa curiosité piquée sur le vif, celle ci décide de lui répondre. Débute alors des échanges épistolaire entre les deux héros que tout oppose pourtant, jusqu’au jour où désireuse d’écrire un article sur les origines de ce club de littérature plus qu’atypique, notre écrivaine décide de se rendre sur l’île de son correspondant… 

Véritable bouffée d’oxygène, Le cercle littéraire réuni tous les ingrédients qui en font un film réussi. Une intrigue, avec sa part de mystère qui sait nous tenir en haleine jusqu’au dénouement final, un drame -nous rappelant que les conséquences de l’Occupation sont toujours présentent – qui pourtant ne tombe jamais dans le pathos puisque subtilement assaisonné d’une dose humour et d’optimisme. Et en toile de fond une romance savamment menée par deux acteurs dont l’alchimie est indéniable et ce, dès les premiers échanges épistolaires. 

J’ai trouvé Lily James particulièrement pimpante et touchante dans son rôle d’écrivaine, improvisée  le temps d’un séjour en apprentie détective. Ce rôle lui allait à merveille et ai déjà hâte de la découvrir cet été, dans la Comédie musicale Mama Mia. Je me suis laissée séduire par l’interprétation de Michiel Huisman, héros courageux, loyal mais aussi rongé par une culpabilité qu’il essaye tant bien que mal de dissimuler. Les autres personnages secondaires n’avaient quant à eux rien à envier non plus aux deux héros. Les acteurs étaient tous parfaits dans leur rôle respectif. Mention spéciale pour Jessica Brown Fondlay, incarnant Elisabeth, fondatrice du cercle littéraire des amateurs de la tourte aux épluchures de patate, mais également femme forte, indépendante et engagée dans une Angleterre sous occupation allemande. 

Autre coup de coeur de ce film : la beauté à couper le souffle des îles de Guernesey que le réalisateur a su avec brio capturer dans sa caméra, nous donnons même envie de venir les découvrir en vrai pourquoi pas pour nos prochaines vacances … 


Étiquettes : , , , ,
Copyright 2019. All rights reserved.

Ecrit juin 16, 2018 par Maddie dans la catégorie "Cinéma

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de